Un Grand jeu pour réviser les connaissances du cours de français

16 octobre 2021

Cette semaine, dans le cadre du cours de français, chacune des classes de 5e a participé à un grand jeu organisé par leur professeure. En proposant à ses élèves une version très simplifiée de l’incontournable Trivial Pursuit, Mme Aïssaoui a vérifié leur niveau d’acquisition des connaissances et des compétences dans différents domaines de l’apprentissage du français : de la grammaire à la littérature, en passant par l’orthographe et le vocabulaire, les apprenants-joueurs ont pu mettre à l’épreuve leur savoir en répondant par équipe à des questions portant sur les cours de ce début d’année de 5e, mais aussi sur des notions étudiées en 6e. 

Pour l’enseignante, les intérêts pédagogiques d’un cadre d’apprentissage ludique sont multiples : Nos élèves sont très compétitifs et le désir de gagner est une véritable source de motivation pour eux. En cours, une trop forte compétitivité peut parfois nuire au climat de la classe et à l’ambiance de travail, mais ce n’est pas le cas dans le cadre d’un jeu. En effet, le fait de jouer par équipe et de rechercher ensemble les réponses aux questions posées crée une émulation et renforce au contraire l’esprit de coopération des élèves. La grande finale du jeu qui aura lieu à la veille des vacances de la Toussaint et au cours de laquelle se rencontreront les équipes les plus performantes de 5eC, 5eL et 5eP  est aussi une occasion de consolider le sentiment d’appartenance à un groupe-classe. 

Afin de pousser les élèves à prendre cette activité au sérieux et à fournir un véritable travail de révision du cours, la professeure a également évalué le parcours de jeu de chaque équipe sous la forme d’une note sur 20 qui entrera dans le calcul de la moyenne trimestrielle des élèves. Pour cette première édition du jeu, nous rapporte Mme Aïssaoui, le travail préparatoire des élèves a été inégal, comme en classe, mais j’espère que le fait de sanctionner l’investissement personnel par une note permettra aux moins travailleurs de se mettre à la tâche pour les prochaines éditions. En revanche, tous les élèves sans exception étaient très concentrés et investis lors du jeu. Ils écoutaient attentivement les réponses aux questions et les explications des différentes notions abordées. C’est un bon début ! J’aimerais reconduire cette expérience avant les vacances de Noël pour voir si à long terme elle peut permettre à tous les élèves de s’investir davantage dans leur apprentissage.