Prix Goncourt des lycéens... Souvenirs, souvenirs... - Lycée Français Molière

Le jeudi 16 novembre 2017 était un jour important dans le calendrier du Prix Goncourt des lycéens puisqu’à l’issue des délibérations nationales, le lauréat a été proclamé. Le prix littéraire a été décerné par les lycéens à l’un des ouvrages sélectionnés par l’académie Goncourt : Il s’agit du roman : L’art de perdre (éditions Flammarion), d’Alice Zeniter.

Coorganisé par la Fnac et le ministère de l’Education nationale, avec l’accord de l’Académie Goncourt, ce prix (créé en 1988) couronne une œuvre de fiction de littérature française parue pour la rentrée littéraire de septembre.

.

En 2014, nos élèves de 1ES ont participé à l’aventure du prix Goncourt des Lycéens.

Les élèves lisent, débattent, rencontrent les auteurs et votent pour leur œuvre préférée dans la sélection proposée par l’académie Goncourt.

.

Le prix Goncourt des lycéens s’est fixé les objectifs suivants :

  • Encourager le goût de la lecture, la maîtrise de la langue et l’appropriation d’une culture commune ;
  • Faire découvrir aux élèves l’institution littéraire, le monde du livre et les métiers qui s’y rattachent ;
  • Former le jugement et la capacité argumentaire des élèves dans un esprit citoyen.

.

Les 15 romans sélectionnés cette année par l’Académie Goncourt pour le Prix 2017 :

  • Nos richesses, Kaouther Adimi, Seuil
  • Taba Taba, Patrick Deville, Seuil
  • Un certain M. Piekielny, François-Henri Désérable, Gallimard
  • Un loup pour l’homme, Brigitte Giraud, Flammarion
  • La disparition de Josef Mengele, Olivier Guez, Grasset
  • Tiens ferme ta couronne, Yannick Haenel, Gallimard
  • La serpe, Philippe Jaenada, Julliard
  • Nos vies, Marie-Hélène Lafon, Buchet-Chastel
  • Bakhita, Véronique Olmi, Albin Michel
  • Niels, Alexis Ragougneau, Viviane Hamy
  • Trois jours chez ma tante, Yves Ravey, Minuit
  • Summer, Monica Sabolo, JC Lattès
  • Les Rêveuses, Frédéric Verger, Gallimard
  • L’Ordre du jour, Eric Vuillard, Actes Sud
  • L’Art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion

.

Les 4 romans finalistes étaient (choisis le 13 novembre dernier) :

  • Un loup pour l’homme, Brigitte Giraud, Flammarion
  • Bakhita, Véronique Olmi, Albin Michel
  • Summer, Monica Sabolo, JC Lattès
  • L’Art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion

.

Les lauréats du Goncourt des lycéens

  • 2017 : L’art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion
  • 2016 : Petit pays, Gaël Faye, Grasset
  • 2015 : D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan, JC Lattès
  • 2014 : Charlotte, David Foenkinos, Gallimard
  • 2013 : Le Quatrième Mur, Sorj Chalandon, Grasset
  • 2012 : La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Éditions de Fallois / L’Âge d’Homme
  • 2011 : Du domaine des murmures, Carole Martinez, Gallimard
  • 2010 : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard, Actes Sud
  • 2009 : Le club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia, Albin Michel
  • 2008 : Un brillant avenir, Catherine Cusset, Gallimard
  • 2007 : Le Rapport de Brodeck, Philippe Claudel, Stock
  • 2006 : Contours du jour qui vient, Léonora Miano, Plon
  • 2005 : Magnus, Sylvie Germain, Albin Michel
  • 2004 : Un secret, Philippe Grimbert, Grasset
  • 2003 : Farrago, Yann Apperry, Grasset
  • 2002 : La mort du Roi Tsongor, Laurent Gaudé, Actes Sud
  • 2001 : La Joueuse de Go, Shan Sa, Grasset
  • 2000 : Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, Seuil
  • 1999 : Première Ligne, Jean-Marie Laclavetine, Gallimard
  • 1998 : Mille six cents ventres, Luc Lang, Fayard
  • 1997 : Le Maître des paons, Jean-Pierre Milovanoff, Julliard
  • 1996 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston, Actes Sud
  • 1995 : Le Testament français, Andrei Makine, Mercure de France
  • 1994 : Belle-mère, Claude Pujade-Renaud, Actes Sud
  • 1993 : Canines, Anne Wiazemsky, Gallimard
  • 1992 : L’île du lézard vert, Eduardo Manet, Flammarion
  • 1991 : Les Filles du calvaire, Pierre Combescot, Grasset
  • 1990 : Le petit prince cannibale, Françoise Lefèvre, Actes Sud
  • 1989 : Un grand pas vers le bon dieu, Jean Vautrin, Grasset
  • 1988 : L’Exposition coloniale, Erik Orsenna, Seuil

.

Pour plus d’informations : Eduscol – Ministère de l’éducation nationale

.