L’histoire géographie en français et en espagnol depuis le début du confinement (6ème)

18 mai 2020

HGF-HGE : retour sur les productions des élèves de 6èmes pendant la “semaine de renforcement”

Un planisphère accroché dans une chambre à Torrelodones, une mosaïque du Musée Archéologique de Madrid, le temple de Poséidon du cap Sounion, un autre temple mais bouddhiste situé dans une des plus grandes métropoles du monde, Tokyo et le masque funéraire de Toutankhamon… 

Le point commun entre tout cela ? Une activité réalisée par tous les élèves de 6ème !

En effet, après les vacances de Pâques, tous les élèves de 6èmes ont eu pour défi de mener un travail en groupe et  à distance. Ils ont du choisir la photographie d’un paysage, d’un monument ou d’un objet ayant un rapport avec l’un des cours réalisés depuis le début de l’année en histoire géographie en français et en histoire géographie en espagnol. Il leur a fallu ensuite analyser les photographies en utilisant les méthodes et connaissances travaillées en classe pendant l’année pour localiser, décrire, expliquer en s’appuyant sur une fiche-exemple. 

Ce travail a permis aux élèves de réviser en travaillant ensemble malgré la distance grâce à des Documents Google qui leur ont permis de réaliser des fiches mais aussi de communiquer entre eux. Ils pouvaient aussi compter sur l’aide de leurs deux professeurs pour répondre à leurs questions en communiquant avec eux grâce à Pronote ou par mail. Tous les élèves se sont acquittés de cette travail avec sérieux et parfois enthousiasme autant en français qu’en espagnol.Il leur a permis de mettre en oeuvre plusieurs capacités déjà travaillées tout au long de l’année : coopérer et réaliser des projets, se repérer dans le temps et dans l’espace, comprendre et analyser un document.

 Les photographies choisies et analysées par les élèves de 6ème


Et les cours, comment avancent-ils  ?

En Histoire – Géographie en français, la construction et l’évaluation des compétences de fin de cycle 3 se poursuivent à distance. La semaine-type à distance s’organise de la même manière depuis le début du confinement. Le lundi, les élèves reçoivent leur plan de travail pour la semaine. Celui-ci leur propose des activités obligatoires d’apprentissage, de réalisation et d’évaluation. Elles sont complétées par des activités facultatives pour ceux qui veulent prolonger les activités obligatoires. 

Comme en classe présentielle, le cours est construit grâce à des exercices dont la correction constitue la trace écrite du cours. À distance, de nombreux outils permettent la communication entre le professeur et les élèves mais aussi entre les élèves : ces derniers peuvent donc réaliser des productions individuelles ou collectives.


Le plan de travail hebdomadaire

Un exemple d’exercice d’apprentissage et d’autoévaluation

La trace écrite : le cours à recopier sur le cahier

Un exemple d’évaluation de fin de séquence

En Histoire-Géographie en espagnol, les cours se poursuivent à distance selon le même protocole hebdomadaire: les élèves reçoivent leur plan de de travail le lundi matin avec les activités et les liens vers les Meets qui ont lieu durant la semaine. Les cours s’appuient sur l’utilisation du Padlet.

Les élèves peuvent y retrouver l’ensemble des documents étudiés en cours mais aussi la trace écrite au cas oú ils n’aient pu assister au cours on-line avec le professeur. Ils peuvent également y trouver des ressources consultables pour aller plus loin s’ils le désirent. Les productions peuvent être obligatoires ou facultatives, individuelles ou collectives.Le manuel de classe est également utilisé comme base pédagogique pour aborder les contenus sous formes d’exercices et de questionnements liés au programme d’Histoire-Géographie en espagnol.


Le Plan de travail hebdomadaire