Les élèves préparent leur “marché de connaissances”… mais de quoi s’agit-il ?

2 mai, 2022

“Apprendre une chorégraphie de danse classique” ; “fabriquer un anti-stress” ; “préparer une carte en relief”… voici quelques-uns des stands proposés par des élèves, à d’autres élèves.

Lors d’un marché de connaissances, les enfants « clients » se déplacent pour apprendre de nouveaux savoirs et savoir-faire auprès des enfants « marchands ». Ce peut être un partage de savoirs scolaires ou non scolaires, dans des domaines variés.

Le marché de connaissances permet de prendre conscience du fait – que l’on sait être déterminant pour le bien-être et la réussite scolaires – qu’apprendre peut être un plaisir. Partant du principe que tout le monde sait quelque chose et que personne ne sait tout, il encourage chacun à s’interroger sur ce qu’il sait faire et peut enseigner aux autres. 

En se retrouvant en position de “celui qui sait et qui a quelque chose à enseigner aux autres », l’enfant prend conscience que le savoir est un pouvoir, et que partager son savoir est enrichissant. Dans la posture de “marchand”, l’enfant réalise par exemple que ses explications doivent être claires, et que celui qui veut apprendre doit être attentif à ces explications ; dans la posture de “client”, l’enfant réalise que les autres sont une ressource, qu’il peut apprendre grâce à eux, même s’ils sont plus jeunes.

La saison des marchés de connaissances est ouverte dans l’école… Si votre enfant vous demande d’emprunter un mixer pour faire du jus, de la colle pour faire du slime, ou des gants de boxe, c’est “normal”, il prépare un prochain marché de connaissances !