Le Molière fait un pas significatif vers la parité, dans le cadre d’un projet de l’éducation à l’égalité entre les genres. Souhaitez-vous nous aider?

5 juin 2020

Les noms de 8 classes sur 16 du collège-lycée du Lycée français international Molière vont être changés… un pas significatif vers la parité sera fait lors de la prochaine rentrée scolaire 2020-2021.

L’idée est née l’an dernier, grâce à l’initiative d’une élève, Olivia Santaeufemia, actuellement en classe de Terminale, lorsqu’elle a voulu recenser les noms et les biographies de quelques-unes des femmes importantes qui ont marqué l’Histoire de notre civilisation (Ni vues, ni connues : hommage aux grandes femmes de l’Histoire…. qui sont restées dans l’oubli). Pour n’en citer que quelques-unes: la première programmatrice Ada Lovelace, la physico-chimiste Rosalind Franklin ou encore l’écrivain espagnol Clara Campoamor ou la jeune Anne Frank, dont le journal intime écrit lors de sa captivité et retrouvé après son assassinat a permis au monde de prendre conscience des événements qui ont eu lieu sous l’occupation nazi aux Pays-Bas et ce, depuis le point de vue de l’une des victimes.

L’objectif n’est pas seulement de mettre en valeur leur héritage, mais aussi de reconnaître que ces pionnières ont su se frayer un chemin et ouvrir des portes aux restes des femmes, pour qu’elles puissent occuper des postes qui, avant, leurs étaient interdits, à cause du simple fait qu’elles n’étaient pas des hommes.

La professeure d’histoire-géographie en espagnol, Lucía Sanchez, a coordonné ce projet collaboratif qui a vu le jour le 8 mars 2019, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

« Nous souhaitons être cohérents avec la philosophie et l’idéologie pédagogique de notre établissement, qui encourage l’égalité entre les genres et, il nous semblait important de changer le nom des classes tout en rendant hommage aux grandes femmes de l’Histoire qui sont restées dans l’oubli… seulement à cause de leur condition de femme… et aussi en insistant sur le fait que peu importe le genre auquel nous appartenons, nous sommes avant tout des personnes.

Nous avons aussi voulu que les noms reflètent non seulement les cultures qui sont enseignées au Molière (française, anglaise et espagnole) mais aussi toutes les autres. Finalement, le plus précieux et important fut lorsque j’ai proposé aux élèves le projet qu’ils ont découvert progressivement, c’est à ce moment que l’idée est née… Merci à tous! », explique Lucía Sánchez.

Le formulaire de l’enquête et le système de vote a été conçu par les élèves de première de la spécialité NSI. L’ensemble des propositions des élèves a contribué à élaborer le formulaire final, avec une mention spéciale à Martina Agüera Sánchez pour la mise en page et la rédaction des textes.

« Nous voulons avec cela en profiter pour faire connaître ces femmes et leur donner l’importance qu’elles méritent« , ajoute François Boyer, professeur de NSI qui  collabore au projet, pour la partie technique du vote.

Nous souhaitons que toute la communauté scolaire participe au choix des noms des classes et nous vous encourageons à participer en répondant à notre enquête…

ENQUÊTE