Le Lycée Molière participe au concours de street art de l'AEFE - Lycée Français Molière

Pendant 8 semaines, Paola Diaz Montané et Alexia Mate Galaup élèves de 4ème D ont créé une ouvre de street art avec l’aide de M Perales et M Bonnefoy.

Outre le projet pédagogique et artistique, l’objectif était de participer à un concours de l’AEFE où les élèves auront pour objectif de faire émerger les spécificités de la ville ou de l’espace géographique du pays d’implantation de leur établissement scolaire, en dégageant les particularités culturelles de cet espace à travers l’œuvre.

Cette thématique s’inspire d’une déclaration de l’artiste plasticien Ernest Pignon-Ernest, pionnier et initiateur de l’art urbain en France : « L’œuvre, ce n’est pas l’image elle-même, mais ce qu’elle provoque d’interrogation sur le lieu ».

Les élèves ont choisi de travailler sur Gerda Taro, photographe. Dès le début de la guerre d’Espagne, Gerda Taro et Robert Capa suivent les combats des Brigades internationales aux côtés des combattants républicains. Alors qu’ils signent leurs photos de leurs deux noms, Capa y gagne une reconnaissance mondiale tandis que son travail à elle reste dans son ombre. Lors des violents combats autour de Madrid, elle est écrasée par un char républicain près de Brunete, et meurt, le lendemain 26 juillet 1937, à l’hôpital de l’Escorial. Elle est la première femme reporter photographe tuée dans l’exercice de ses fonction.

L’oeuvre des élèves s’inspire de la publication du journal Ce Soir : « Notre reporter photographe Gerda Taro a été tuée près de Brunete où elle avait assisté à la bataille ».