Le Jardin Potager, une ressource pédagogique pour étudier sur le terrain les sciences de la vie…

14 mai 2019

Le jardin potager engage les élèves du Lycée français Molière à réfléchir à une démarche éco-responsable respectueuse des rythmes de la nature et de ses ressources.

Pendant la Semaine Éco-École (du 6 au 11 mai 2019), les activités dans le Jardin Potager de l’école se sont multipliées et elles se sont renforcées à tous points de vue.

Les élèves de CM2, 3ème et 2nde ont d’abord regardé le film « Futur d’espoir » puis ils ont eu la chance de pouvoir échanger par vidéoconférence avec le réalisateur, Guillaume Thébault.

Et on ne peut qu’être heureux car Guillaume Thébault a accepté de parrainer le projet du Lycée Molière qui vise à rendre le jardin potager auto-suffisant!

« Le jardin potager prend véritablement son envol cet année. Avec leurs enseignants, les élèves dès la Petite Section s’investissent pleinement dans LEUR jardin qui fait maintenant partie de l’identité du lycée. Nous allons pouvoir continuer à progresser tous ensemble grâce à Guillaume Thébault qui a accepté de nous venir en aide et de parrainer notre bel outil »

Olivier Denis, directeur de Primaire

Les principaux acteurs de notre jardin potager sont les élèves de la Maternelle… 

Après avoir travaillé sur les graines, semis, plantations et besoins en eau et lumière de la plante, les PSMS de Maternelle ont abordé le besoin en terre riche ou en engrais naturel : le compost. 

Peau de banane, pétales de roses, épluchures de carotte, flacon plastique et bol en céramique… Six jours après, les végétaux se transforment : ils se décomposent, c’est le compost.

« Nous trions entre tous les déchets apportés par les enfants (restes verts du jardin, épluchures fruits/légumes) et nous voyons ceux qui sont compostables. Ensuite, nous mettons dans un récipient transparent pour voir les transformations les 3 couches du compost : terre, restes verts etépluchures « , explique Mme Barrau, professeure des écoles de PSMS-A.

Les élèves ont appris que les petites bêtes que contient la terre vont aider à la décomposition des déchets verts et que cela fera du bon engrais pour nos plantes.

L’idée est d’alimenter le grand composteur de la maternelle avec les déchets compostables de la cantine afin que les enfants aient, dès leur plus jeune âge, une attitude responsable envers leur environnement (recyclage, gestion des déchets).

« En classe, nous trions les aliments que l’on peut mettre dans le composteur sous forme d’affiche« , ajoute Mme Coste, professeure des écoles de PSMS-B. Les enfants dessinent le compost avec ses différentes couches.

Ils ont comparé la décomposition de différents déchets: le plastique et le verre ne se sont pas dégradés en deux semaines par contre, les feuilles, fleurs et peaux de bananes oui. Les feuilles ont séché, les pétales aussi et la banane est devenue toute noire.

Les élèves du Primaire participent, eux aussi, activement à notre jardin potager… 

Alimenter un jardin potager requiert une réflexion en amont sur ce que les plantes et fleurs peuvent s’apporter mutuellement.

Ainsi les CE1/CE2 ont travaillé au choix des différentes plantes à insérer dans le jardin.

Les CP ont initié les plantations avant d’être suivi par d’autres classes tout cela dans le respect de l’harmonie définie.

Les élèves de CE2A ont travaillé avec leur professeure sur les expressions françaises utilisant des noms de fruits et légumes. Ils ont créé des panneaux décoratifs pour le potager.

Les élèves ont compté sur l’aide de Julie Grinvalds, professeure d’anglais, qui a mené tout au long de l’année le projet Shcool Ground… car, cette année, le lycée français Molière participe à la campagneThe Great Plant Hunt, un projet pédagogique du Réseau International des Éco-écoles, visant à sensibiliser les élèves à la biodiversité et à son importance en les encourageant à agir de manière positive.

Les CM2 ont donc créé, en cours d’anglais, sous la direction de Julie Grinvalds, une carte interactive qui recense les espèces qui poussent dans les espaces verts de notre Lycée.