Le cinéma comme langage, comme genre artistique et comme métier - Lycée Français Molière

Cette année, les élèves de 3ème se sont embarqués dans un projet de courts-métrages de fiction, dans le cadre des cours de Français et d’Arts Plastiques.

Après un cycle d’initiation au début de l’année, qui leur a permis de travailler sur la construction du récit court et le langage filmique, ils ont écrit le synopsis, rédigé les dialogues et élaboré le storyboard. Ensuite, les apprentis cinéastes ont été divisés en dix groupes de 4 à 7 élèves, où chacun a trouvé sa place en fonction de ses connaissances ou de ses envies (metteur-en-scène, script, caméraman, acteur, accessoiriste, monteur…). C’est ainsi que, pendant deux jours, des petites équipes de techniciens et d’acteurs ont arpenté les couloirs du Lycée et les rues de Villanueva pour capturer les images qu’ils avaient imaginées dans leur storyboard. Lors du tournage, la caméra a été tenue exclusivement par les élèves et ils se sont occupés eux-mêmes du montage.

L’objectif a consisté à faire découvrir aux élèves le cinéma comme langage, comme genre artistique et comme métier. Cela leur a permis d’exercer leur autonomie et leur capacité d’organisation, mais aussi de mener à bien un véritable processus créatif ; le plus difficile ayant été de faire émerger une idée suffisamment originale pour se prêter à un court-métrage et, à la fois, suffisamment simple pour être réalisée avec des moyens limités. Aucun thème n’était imposé, mais finalement un point commun est apparu dans de nombreux projets : le surnaturel. C’est pourquoi, le crû de cette année, aura comme fil conducteur le fantastique.