Carrefour des formations et des métiers : je cherche ma voie…

10 février 2020

Avec un programme riche et varié : conférences, tables rondes, ateliers et rencontres directes avec des professionnels, le Carrefour des métiers et des formations du Lycée Français International Molière a permis aux 200 élèves du lycée de découvrir voies académiques et possibilités d’orientation. A notre public, se sont ajoutés 220 élèves de 5 établissements scolaires de la zone nord-ouest de Madrid qui ne pouvaient pas manquer cette opportunité.

Les élèves, de 14 à 18 ans, ont reçu des informations directes, ciblées, sur les professions et sur toutes les possibilités académiques publiques ou privées en Espagne. Ils ont aussi rencontré des professionnels en entretiens individuels

L’évènement a été organisée avec le concours d’ Oriéntate y Decide dont les informations sont régulièrement diffusées via Pronote.  Il a été consacrée à l’accès aux Universités, aux professionnels et aux témoignages d’élèves poursuivant leurs études universitaires ou en Formation Professionnelle.

Nous remercions vivement tous les professionnels qui ont donné de leur temps pour échanger pendant plusieurs heures avec les jeunes. 

Nous remercions particulièrement les étudiants, majoritairement d’anciens élèves du Lycée Molière, qui se sont déplacés pour témoigner, partager leur expérience universitaire et donner de précieux conseils afin d’aider les plus jeunes à démarrer leurs études supérieures avec succès. 

Nous sommes certains que ce Carrefour des métiers et des formations, le 2ème du genre, permettra aux jeunes, actuellement en recherche et en construction de parcours, de consolider leurs choix. Nous souhaitons surtout contribuer à faire de ce choix, un choix éclairé, grâce à l’ensemble des informations reçues et à l’accompagnement de tous les adultes sur le long terme.

Le Carrefour des métiers du Lycée français Molière prend de l’ampleur

Par Vincent Garnier* | Publié le 09/02/2020 dans Lepetitjoutnal.com

La semaine dernière, le Lycée français International Molière de Villanueva de la Cañada à accueilli sur 3 jours et sous différents formats, des professionnels et des centres universitaires, venus présenter aux élèves les spécificités de leurs métiers et de leurs formations. Ce rdv, organisé pour la seconde année consécutive sous le même format, ouvert à un certain nombre d’autres centres scolaires de la zone, représente le point culminant d’un processus qui débute dans l’établissement dès la Troisième, et qui doit permettre aux enfants de « faire leur choix d’orientation en toute liberté« .

Cette année encore c’est donc avec O+D -« Oriéntate y Decide »- que ces moments de rencontre ont été organisés, avec, après une série de conférences en semaine, toute la journée du vendredi articulée autour de tables rondes et d’ateliers pratiques, mais aussi de trois salons -des universités, des anciens élèves et des professionnels- qui devaient permettre aux élèves « d’appréhender leurs choix d’orientation de façon plus pertinente« , selon les mots d’Antonia Vega, promotrice de la manifestation. Pour la directrice d’O+D, « les enfants ont une idée très vague du monde du travail. Ils méconnaissent le fonctionnement et les caractéristiques de la plupart des professions et ont souvent une idée caricaturale des métiers les plus classiques« . Forts de ce constat, les organisateurs du Carrefour des métiers ont eu à cœur de favoriser, via la pratique et l’échange, la découverte des réalités qui se rapportent aux métiers à proprement parler. « C’est en sachant quelle profession les intéresse véritablement, que les élèves pourront faire un choix serein d’orientation post-Bac« , argumente Antonia Vega.

La simulation d’un tribunal judiciaire, au cours de laquelle les élèves ont été amenés à jouer les rôles de l’accusation et de la défense (et même des inculpés), animée par l’Université Alfonso X El Sabio, un atelier visant à créer sa propre marque, permettant d’appréhender les concepts de la communication et du marketing, ou encore une session d’observation des organes au microscope, du cœur à l’estomac en passant par le gros intestin, menée par le responsable du département de biologie cellulaire de la faculté de médecine de la Complutense, ont ainsi constitué autant de cheminements de l’abstrait vers le concret de certains métiers, alliant le ludique à la découverte, voire l’apprentissage. 

Faire découvrir les métiers du futur

« C’est un fait que nous ne connaissons pas une grande partie des métiers qui existeront lorsque ces enfants arriveront sur le marché du travail« , admet Antonia Vega. « C’est aussi la raison pour laquelle nous proposons des interventions de professionnels, qui justement viennent décrypter quelles seront les professions du futur de leurs secteurs d’activité« . A l’instar des nouveaux métiers de la santé, et de l’étude du génome humain, des professions gravitant autour de la cybersécurité, de celles qui découleront de la lutte contre le changement climatique, ou de façon plus prosaïques des emplois liés au secteur du tourisme, « qui devraient continuer à générer de la richesse en Espagne pendant de longues années encore« , avec des intervenants prestigieux, venus présenter les enjeux pour les années à venir.

Molière, référent de l’ouest madrilène

Une bonne moitié des effectifs du lycée devrait cette année poursuivre ses études dans le pays. Un chiffre en baisse, puisque la direction s’efforce en parallèle de promouvoir et de faire découvrir les avantages de la destination France -voire des destinations tierces- mais qui montre l’intérêt des élèves pour les cursus nationaux, et démontre la nécessité de les décrypter en profondeur. Processus d’inscription, crédits ECTS, « nota de corte« , coût des études, épreuves spécifiques, etc. ont ainsi fait l’objet d’une conférence animée par le service d’orientation de la Communauté de Madrid. Finalement, avec plus de 350 élèves attendus sur la manifestation, le Lycée Molière se convertit en un véritable référent de la zone ouest madrilène, pour sa capacité et mobiliser les centres universitaires sur son Carrefour des métiers. Cinq centres scolaires des alentours ont ainsi profité de l’occasion pour déplacer leurs élèves et venir assister aux rencontres proposées, notamment dans le cadre du salon des universités, où 100% des universités publiques et privées se sont déplacées, « une véritable première« , dont l’établissement n’est pas peu fier. 

D’autant qu’à la mobilisation des universités s’ajoute celle des anciens élèves (ces jeunes qui viennent d’intégrer le monde du travail), des parents d’élèves et des professionnels qui gravitent autour de l’établissement, qui se prêtent au jeu du question-réponse, en tête à tête ou par petits groupes. Salaires, qualités requises, perspectives de la profession, regard sur leur propre métier… ce sont certains des représentants les plus prestigieux de leur corps de métier qui prennent de la sorte de leur temps pour répondre aux inquiètudes des enfants. « Nous leur demandons de ne pas seulement transmettre leurs succès aux jeunes« , explique Valérie Servissolle, proviseure du lycée Molière, « mais de raconter leur cheminement, leurs choix, leurs réussites et leurs erreurs, mais aussi leurs changements de parcours, qui ne doivent en aucun cas être assimilés à un échec« . Et d’ajouter : « C’est une énorme pression que l’on reçoit sur le sujet de l’orientation, il y a une grosse attente de la part des parents d´élèves. Il faut bien comprendre que l’orientation est une éducation au choix, c’est d’ailleurs une caractéristique du système français, qui tend à permettre aux élèves de faire leur choix en toute liberté, avec une multitude de propositions, mais aussi à disposer d’une véritable capacité critique pour prendre une décision à part entière« .

Photographie : Damien Feron