L’art de la prise de parole de la Maternelle jusqu’à la Terminale…

21 novembre 2020

L’exposé oral est un exercice d’une importance capitale lors du processus d’apprentissage. Que l’on soit en Maternelle, à l’école Primaire, au Collège ou au Lycée, ou encore à l’Université… les élèves sont souvent confrontés à cette épreuve appréhendée par beaucoup d’entre eux.

À l’école, en général, c’est plutôt l’écrit qui prédomine… Néanmoins, au Lycée français international Molière, si l’écrit reste évidemment très important, la prise de parole en français, espagnol ou anglais est un exercice que les élèves pratiquent dès leur plus jeune âge, depuis leur entrée en Maternelle, avec notamment la présentation hebdomadaire à la classe de leur « Cahier de Vie ».

Les élèves prennent donc très tôt l’habitude de s’entraîner non seulement à écrire un français correct, mais également à parler un français correct et à prendre la parole devant leurs camarades de classe. L’espagnol et l’anglais sont aussi au cœur des apprentissages, rappelons que la devise du Molière est : « Deux cultures, trois langues ».

L’exposé oral est un exercice important ainsi qu’un moyen efficace pour permettre aux élèves de vaincre leur timidité, de s’exprimer avec aisance, et aussi pour se mettre, le temps d’une présentation, dans la peau d’un professeur et connaître la satisfaction de créer un cours à eux seuls en apportant de nouvelles informations à leurs camarades de classe sur des sujets nouveaux…

Les élèves de CE1-bulle 1 ont commencé il y a quelques semaines une longue série d’exposés sur le thème des animaux. Chaque élève a choisi l’animal qu’il voulait présenter à la classe – chat, loup, guépard, renard, pingouin, tigre, cheval, aigle, gerboise, araignée, lapin, hamster, dauphin, abeille, ours polaire, chien, zèbre, panda et hérisson… sont les 19 animaux retenus par les élèves – et, grâce à la complicité de leurs parents, ils ont réalisé leur exposé en suivant les consignes de leur maîtresse : image de l’animal, de quoi son corps est recouvert ?, combien il mesure ?, combien il pèse ?, son régime alimentaire, où vit l’animal ?, s’il vit seul ou en troupeau, combien a-t-il de petits ?, une particularité, si c’est un animal en voie de disparition ou pas…

Grâce à ce genre d’exercice, les élèves apprennent progressivement à vaincre leur timidité car, en effet, c’est une chose que d’écouter passivement un enseignant ou de parler à ses camarades de classe pendant les récréations, mais c’est bien plus difficile de préparer soi-même un cours (exposé), de l’assurer et de vaincre sa gêne de parler devant son professeur et devant un public de son propre âge. Et quelle fierté aussi pour eux d’expliquer à leurs camarades tout ce qu’ils savent !