La Maternelle: première école, premiers apprentissages …

21 septembre 2020

Première entrée à l’école, passage chez les Moyens, être un Grand… Chacune des rentrées de l’école Maternelle représente un rite de passage ! Trois années pour vivre ensemble, pour apprendre ensemble…

Pour que le passage à la Maternelle se fasse en douceur, au Lycée français international Molière les PS (3 ans) ont fait une rentrée échelonnée sur deux jours en petit groupe, accompagnés de leur parent le premier jour, puis tout seuls le deuxième.

Ils rencontrent d’autres enfants, les adultes qui vont les accompagner tout au long de l’année, et bien sûr la marionnette de la classe qui leur parle en espagnol quand ils en ont besoin. Puis, deux espaces qu’ils apprennent à s’approprier et où ils se sentiront de plus en plus en sécurité : la classe et la cour de récréation. Il s’agit de les mettre en activité et de les rendre acteurs le plus vite possible. Et, que ce milieu inconnu devienne le leur, familier. « Nous avons ainsi des petites sections qui se sont lancés vite à des ateliers présentés, d’autres qui observent, curieux et admiratifs, les gestes de leurs camarades en oubliant leur « peur », d’autres qui sollicitent les bras de l’adulte à certains moments, et tout cela dans le calme et la bienveillance« , explique Alice Barrau, maîtresse de PS-MS.

Cette année encore plus particulièrement, les MS sont heureux de retrouver leurs camarades. Le passage en moyens Moyenne Section a toute son importance : ils sont maintenant les Grands de la classe, ils montrent l’exemple, accompagnent les petits dans les déplacements et les aident dans les ateliers. « Les MS se sentent remplis d’une responsabilité qui les rend eux-mêmes plus responsables…. Et, dès le début de l’année, nous sentons qu’une coopération se met en place naturellement dans la classe« , ajoute Nelly Coste, maîtresse de PS-MS.

Les récréations des maternelles sont échelonnées. Les enfants partagent la cour avec une deuxième classe et découvrent un nouvel espace de jeu (cour d’entrée à la maternelle). Chaque classe sort ses Jeux (sceaux, pelles, dinette, constructions, animaux de la ferme, ballons…) qu’elle range après chaque récréation pour ne pas les mélanger avec ceux des autres classes. Les enfants sont ainsi moins nombreux dans la cour et favorisent davantage leurs relations puisque la classe reste toujours ensemble : moins de pleurs, moins d’angoisses et un groupe soudé. Ils ont vite compris et accepté qu’ils ont leur espace de jeu qui change après un certain temps. Avant et après les récréations : gel ou lavage des mains. 

La pause méridienne a lieu dans un espace familier (salle de classe ou BCD non utilisée actuellement) avec les camarades et adultes qu’ils connaissent ce qui sécurisent aussi énormément les enfants. 

Pour les maîtresses, il s’agit à nouveau de faire preuve de créativité et d’adaptation pour développer les apprentissages des élèves tout en respectant le protocole sanitaire dans une ambiance sereine et bienveillante. En maternelle, l’un des piliers de l’apprentissage est l’autonomie qui ne se voit pas du tout touchée, au contraire : les enfants ont la responsabilité de ranger leurs jeux de cour, de se laver les mains de façon consciencieuse avec une petite comptine d’animaux, de prendre les couverts adéquats et de dresser leur table à l’heure du repas, de jeter les déchets à la poubelle et de ranger les assiettes et les couverts au bon endroit. Ce sont des moments de la vie quotidienne à l’école où l’enfant apprend à classer, à catégoriser, à dénombrer, à maîtriser son geste et à prendre plaisir pour l’ordre et le soin de l’ambiance, apprentissages qui ne se font pas que dans la salle de classe aux moments des ateliers.

« Le moment du déjeuner, dans la salle de classe, ainsi que le fait de partager ce moment avec les enfants est une opportunité d’apprentissage impressionnante dont nous ne pouvions pas profiter avant… des moments de la vie quotidienne, tel que celui du repas, et des situations réelles et matérielles. », dit Alice. Il y a aussi des inconvénients dus aux adaptations réalisées à cause des mesures de sécurité imposées… Les relations dans un seul groupe sécurisent énormément le jeune enfant en début d’année mais, il est vrai, qu’ils ne pourront pas bénéficier du contact et du développement des relations sociales avec d’autres camarades et enseignants de la maternelle avec les échanges que nous étions habitués à réaliser. Heureusement, en maternelle, les enfants ne sont pas obligés à utiliser le masque…

La Grande Section, dernière classe de l’école Maternelle, tient une place particulière en ce qu’elle voit l’aboutissement des premiers apprentissages avant d’aborder le CP. En Grande section, les enfants apprennent à s’organiser, à être responsable de leurs affaires, à être plus autonome. 

Le langage reste au cœur des apprentissages. Toutes les activités de la classe, les activités artistiques, physiques, les échanges avec les adultes et avec des pairs sont autant d’occasions pour exprimer des idées de plus en plus précises, complexes, en français comme en espagnol. Les comptines, les jeux avec les syllabes et avec les sons posent les bases indispensables à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Les premiers essais d’écriture autonome verront le jour d’ici quelques semaines !

En mathématiques, il ne s’agit pas seulement de connaître la suite des nombres ! Les enfants construisent les outils pour structurer leur pensée. Les nombreuses manipulations permettent aux enfants de s’approprier les différents concepts mathématiques, pour bien appréhender les différentes facettes du nombre et leurs utilisations, ce qui leur permet de résoudre des problèmes de plus en plus complexes. Les enfants continuent également d’explorer les formes, les grandeurs, les suites organisées.

Enfin, les enfants poursuivent leurs explorations du monde qui les entoure. Leurs repères dans l’espace et dans le temps deviennent plus précis, ils observent et explorent le monde du vivant et de la matière, ils utilisent, fabriquent, et manipulent des objets, construisent, explorent… 

Cette année, les enfants apprennent à se repérer dans l’espace et le temps, ils s’acheminent vers l’écriture, ils inventent des histoires, ils commentent des images, ils apprennent des comptines, ils mesurent, ils comparent… 

Les Grands de la Maternelle ont découvert leur nouvelle classe, ils s’adaptent à la nouvelle routine et trouvent, chacun à leur rythme, leurs propres repères. « Ils mettent toute leur énergie dans les activités pédagogiques qui leur sont proposées. On voit que l’envie d’apprendre est là ! » dit Constance, maîtresse de GS.

Tout au long de ces trois années de Maternelle, nos élèves vont apprendre en jouant, en explorant, en résolvant des problèmes, en échangeant entre eux et avec les adultes qui les entourent. Nous leur souhaitons à tous une belle année scolaire !