La CCN théâtre, « Poucet » : un merveilleux projet collectif, créatif et pluridisciplinaire

18 juin 2021

Les 3 classes de CM1 se sont embarquées, cette année, dans un merveilleux projet collectif, créatif et pluridisciplinaire. Il s’agit d’une proposition des Classes Culturelles Numériques du Forum Pédagogique, la plateforme du réseau MLFmonde. Les CCN s’adressent aux classes de primaire et de secondaire. Sont l’opportunité de développer des projets artistiques et culturels innovants, en accueillant un artiste, un professionnel de théâtre, d’opéra, un expert reconnu en résidence en ligne dans vos classes.

Première consigne : lecture et recherches

Guidés non seulement par leurs professeurs Valérie Kéravec et Albane Rocher, mais aussi avec l’auteur de théâtre, Simon Falguières, le travail a consisté, dans un premier temps, à lire la pièce Poucet ainsi que le conte de Charles Perrault, puis à choisir, collectivement et en regardant une carte du monde, le pays où faire vivre une nouvelle version de cette histoire du Petit Poucet

https://www.youtube.com/watch?v=I1fnAtVpScA&t=72s

Les pays sélectionnés par nos élèves furent: le Maroc, le Brésil et l’Australie.

Les élèves ont ensuite mené des recherches en petits groupes : Quelles sont les régions de ce pays ? Quelles sont les grandes villes de ce pays ? Quelles sont les habitudes culinaires de ce pays ? Quelles sont les histoires et les contes de ce pays ? etc…

Il s’agissait d’un temps de recherches, de prise de connaissances et de découvertes. Il était important, sur ce temps de recherches, de répertorier les mots découverts. Les classes ont ainsi réalisé un mur dédié à ce répertoire de mots ; un répertoire qui leur fut très utile pour l’étape d’écriture qui s’ensuivit…

Deuxième consigne : écriture poétique

À partir d’une deuxième vidéo, Simon Falguières a proposé aux enfants de prendre leur plume et d’écrire sous la forme poétique : « L’écriture poétique est comme un collage ou une sculpture… il faut choisir des mots, tous ensemble, les assembler et créer des images poétiques avec ceux qui ne s’harmonisent pas bien,”.

Évidemment, il ne s’agissait pas de le faire de façon anarchique et l’artiste a donné aux élèves un cadre de référence avec cinq scènes (dont quatre à écrire de façon collective et une plus individuelle et personnelle).

  • La première : La maison familiale ;
  • La deuxième : Le poème de la nature vue par les enfants abandonnés ;
  • La troisième : Le poème de l’ogre et de l’ogresse ;
  • La quatrième : Ce que l’ogre et l’ogresse nous ont donné ;
  • La cinquième : Le retour à la maison.

Les élèves ont commencé par collecter des mots qu’ils ont tout d’abord affichés sur un mur de la classe et qu’ils ont ensuite classés dans plusieurs colonnes qu’ils ont finalement complété à voix haute…

Les CM1 se sont régalés à chacune des étapes des chantiers d’écriture.  Le feedback avec Simon Falguière fut touchant et encourageant…

Troisième consigne : la mise en scène

Une fois le travail d’écriture terminé et corrigé par Simon Falguière, les élèves ont commencé la troisième étape de cette aventure… Simon Falguière a réuni tous les chantiers d’écriture en un seul texte pour chaque classe et surtout, il a divisé leurs textes en « voix » ou en « personnages » pour que les enfants puissent le lire et le travailler comme un texte de théâtre.

L’idée maintenant était de réaliser un conte audio – radiophonique ! Cette nouvelle étape s’est composée de trois actes…

ACTE 1 : LA DISTRIBUTION

Au théâtre on dit que l’on se « distribue » un texte. C’est-à-dire que l’on se répartit (au sein de la troupe) les rôles et les prises de paroles. C’est le premier travail : décider qui dit quoi ! Qui joue le narrateur de la scène 1 ? Qui joue le narrateur de la scène 2 ? Qui joue le père ? Qui joue la mère ? Qui fait la « voix 3 » ? etc. etc… Le but n’est pas d’avoir trop de texte. On peut avoir seulement trois phrases à défendre et c’est très bien.

Simon Falguière a donc proposé aux enfants une distribution par scène… tout en leur précisant qu’il ne s’agissait là que d’une proposition de répartition du texte et que s’ils n’étaient pas d’accord, ils pouvaient parfaitement, et en toute liberté, la modifier…

ACTE 2 : LA LECTURE À VOIX HAUTE

Les élèves devaient travailler la « mise en bouche » du texte en lecture à voix haute. À force de le lire et de le relire, ils allaient le maîtriser de mieux en mieux et allaient même s’étonner de l’avoir appris sans s’en être rendu compte…

ACTE 3: L’ENREGISTREMENT

L’idée était d’enregistrer chaque scène et, c’est à ce moment que notre professeure d’éducation musicale, Aloïse Baehler, est entrée en scène ! Elle a montré aux enfants comment créer tous types de sons, grâce à des instruments de musique créés par les élèves eux-mêmes, à partir de matériaux recyclés… Avec une imagination débordante ils ont réussi avec succès à recréer des ambiances comme la forêt amazonienne, le saut du kangourou ou le feu qui crépite. Aloïse a aussi travaillé avec eux la phonétique, l’intonation et l’expression théâtrale de la lecture. 

Une fois terminé l’enregistrement de toutes les scènes, les élèves l’ont envoyé, via la classe numérique…

Les travaux finis sont magnifiques…

Vidéoconférence avec Simon Falguières

La touche finale fut une rencontre des trois classes, avec Simon Falguières, en salle polyvalente, qui a eu lieu le vendredi 11 juin 2021, en vidéoconférence. 

À tour de rôle, tous les élèves ont pu poser leurs questions… Et, une fois terminée cette rencontre avec le dramaturge, les élèves, de retour en classe, ont partagé et échangé leurs impressions…