La bibliothèque sonore: le plaisir de lire associé à celui d'offrir des lectures... - Lycée Français Molière

Ne pas parler français à la maison n’est désormais plus un problème au moment de partager avec vos enfants de Maternelle les lectures des albums qu’ils rapportent chez eux… grâce à la bibliothèque sonore, un projet qui compte sur la collaboration volontaire et spontanée d’élèves du collège et du lycée lors de leur temps libre et sur l’aide technique du professeur-documentaliste.

Les albums étudiés en classe de Maternelle sont munis d’un QR-Code qui permet d’écouter la lecture orale de l’album en français.

Ces enregistrements sont réalisés par tous les élèves volontaires des classes du secondaire, collège et lycée, sur leur temps libre et avec l’aide technique du professeur-documentaliste.

Ces lectures demandent un temps de préparation : une première lecture à voix basse, puis une autre à voix haute, le repère des mots difficiles à prononcer, la distribution des personnages pour les lectures à plusieurs, et finalement l’enregistrement et l’écoute de la version audio.

Ce projet pédagogique vise à proposer à tous nos « élèves lecteurs » d’enregistrer et d’offrir des albums pour les élèves plus petits de la Maternelle et futurs lecteurs…

Les objectifs pédagogiques sont les suivants :
–    Donner du sens à l’acte de lecture : les élèves lecteurs lisent pour offrir la lecture à leurs camarades plus petits ;
–    Permettre aux élèves lecteurs de développer leurs compétences en lecture, notamment grâce à l’auto-évaluation favorisée par l’enregistrement audio ;
–    Permettre aux élèves de Maternelle d’entrer dans la lecture en français, en leur proposant l’écoute depuis chez eux des albums lus en classe ;
–    Développer l’entraide, la coopération entre élèves et la mise en œuvre de projets inter degrés ;
–    Développer l’autonomie ;
–    Développer les compétences numériques liées au matériel d’enregistrement utilisé.

Les lectures ne sont pas parfaites puisque nos élèves ne sont ni des conteurs ni des narrateurs professionnels et parfois le stress de la lecture et de l’enregistrement peut leur jouer des tours… mais tous les élèves participent aux lectures avec un grand enthousiasme et c’est ce qui compte réellement !

Photographie narrative Keko Rangel