Sylvia Díaz-Montenegro : “Nous devons, nous les parents, être sur les réseaux sociaux”

Sylvia Díaz-Montenegro : “Nous devons, nous les parents, être sur les réseaux sociaux”

Il est un fait avéré que les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel dans notre vie quotidienne (académique, professionnelle, sociale et de loisir). Il est vrai aussi qu’Internet est une source d’information essentielle et un outil d’apprentissage fondamental. Cependant, mal utilisé, il peut être dangereux. L’information est indispensable à la prévention et il faut apprendre aux jeunes à se protéger.

Nous parlons de mauvais usage des TICs quand elles sont utilisées à des fins délictuelles comme l’escroquerie, la tromperie, l’usurpation d’identité, l’insulte, la menace et le harcèlement d’autres personnes. On inclut également dans les délits les canulars, les messages distribués à la chaîne et qui contiennent des informations fausses et trompeuses destinées à manipuler l’opinion publique ou à discréditer des personnes, institutions ou entreprises.

Le cyberbulling (harcèlement entre mineurs sur internet) et le grooming (stratégie mise au point par des adultes sur internet afin de gagner la confiance de mineurs pour obtenir des faveurs sexuelles) font partie des dangers qui préoccupent les parents.

La spécialiste en IT et mère d’élèves du Lycée Français Molière, Sylvia Díaz-Montenegro (SDM), est venue parler, pendant deux heures, de tous ces sujets aux classes de 6ème, le 17 décembre dernier et a permis à nos élèves de pouvoir être à la fois auditeurs et participants puisqu’en deux heures ils ont pu intervenir librement et exprimer leur opinion sur ce thème qui les touche particulièrement. 

Comme professionnelle, comme utilisatrice et mère de 4 enfants, la sécurité sur internet est quelque chose de très sérieux pour Mme Díaz-Montenegro. Cependant, il y a un autre danger qui est aussi important : c’est l’addiction et la dépendance aux dispositifs.

Quand le temps consacré aux écrans (tablettes, téléphones portables, ordinateurs…) augmente de manière progressive, cela peut générer une certaine dépendance. L’usage excessif des dispositifs avec écrans chez les enfants entraine, en autres, un déficit de concentration, des problèmes de sommeil, une hyperactivité, une agressivité, des rendements en baisse dans les études et, enfin, des difficultés dans l’apprentissage et l’acquisition du vocabulaire.

.

LFM – À partir de quel âge pensez-vous qu’il est conseillé de donner un téléphone portable à un jeune ?

SDM – Je crois que le problème est l’usage qui est fait du téléphone portable. Le thème de la dépendance est très difficile à aborder parce qu’il nous concerne également. Nous, les adultes, nous avons une perte d’attention évidente. Nous sommes incapables d’ignorer nos mails et incapables de ne pas nous laisser interrompre. Il y a un livre intitulé “The shallows : what the internet si Doing to our Brains” (les bas-fonds : quelle est l’influence d’Internet sur notre cerveau) de Nicolas George Carr dans lequel il souligne qu’il ne s’agit pas tant de l’âge que de savoir protéger notre besoin de concentration.  Gérer son propre espace et apprendre à dire non sans que personne ne se fâche est quelque chose que nous devons apprendre à nos enfants. C’est fondamental car, si l’on ne peut pas construire sa pensée, on ne peut pas réfléchir. Mais nous sommes tous exposés à ce danger et nous ne le gérons pas toujours bien. Moi-même cela me coûte.

LFM – Comme distraction : les réseaux sociaux…

SDM – Sans aucun doute, c’est le véritable danger de cette utilisation. Le reste peut se contrôler. Il faut être présent sur les réseaux. Le pire qui puisse arriver est que votre enfant nie participer à un réseau ou ait deux comptes pour faire croire que son activité est celle que vous voyez. En tant que parents, nous devons y être car nos enfants y sont. Il faut donc se familiariser avec ce monde.

 

Activités sur la sécurité informatique et l’usage responsable d’Internet

Cela fait déjà plusieurs années que cette diplômée en Informatique de l’Université Polytechnique de Madrid avec exécutive MBA nous fait profiter de sa grande expérience dans le secteur des nouvelles technologies en venant parler à nos enfants. A cette occasion, le professeur-documentaliste, Mme Agathon, qui a pris l’initiative de ces différents ateliers, avait au préalable proposé aux élèves un questionnaire pour consolider et vérifier ce qu’ils savaient et ce qu’ils attendaient de cette intervention afin de lever tous les doutes exprimés.

Un exercice pratique s’en est suivi, cette fois-ci par demi-groupes de classes, les semaines du 11 et 18 janvier. Les élèves, installés dans l’espace multimédia de la Médiathèque-Secondaire ont pu réaliser une recherche sur Google sur un sujet controversé ; recherche aboutissant à plusieurs écrits proposés, contenant des positions divergentes aussi bien que des contre-vérités et des falsifications. “Avant nous devions chercher l’information, maintenant, nous devons apprendre à discerner l’information qui a de la valeur de celle qui n’en a aucune, la fausse de la vraie”, explique Mme Díaz-Montenegro.

Lors de cet atelier, en groupes réduits, les élèves ont aussi appris à choisir et à trier des informations sur un site. “Nous leur avons expliqué en fonction de quels critères les informations apparaissent sur la première page de Google… Partant du principe qu’Internet polarise les opinions et que nous ne devons pas lire seulement ce qui nous intéresse et ce qui abonde dans notre sens nous avons travaillé avec nos élèves et comparé ensemble plusieurs thèmes de recherches et nous nous sommes posé des questions telles que “qui/que croire ?”, dit Mme Agathon.

Ils ont aussi cherché un “canular” (Hoax) sur Internet et, finalement, pour renforcer l’idée de l’importance de leur identité digitale, les élèves se sont “googl-isés” en cherchant leur “nom” sur Internet pour vérifier qu’il n’y avait rien de dangereux, publié sur eux. Les 6e continueront de travailler sur ce thème avec leur professeur-documentaliste et elle demandera aux élèves de compléter une enquête en ligne, dont les résultats, complèteront cette formation actuelle, utile et nécessaire.

.

Voici les livres disponibles sur ce thème à la Médiathèque-secondaire

 

Le monde de adosLe Monde des Ados

.

 

.

.

.

.

 

..

libros seguridad informaticaProfil. – Jay Asher, Carolyn Mackler, Milan

1995. Pour ses 15 ans, Emma vient d’avoir son premier ordinateur. Avec Josh, son meilleur ami, elle découvre le web. Facebook n’existe pas encore, mais un drôle de bug les connecte sur le futur, sur ce que seront leurs profils, quinze ans plus tard. Une fenêtre sur leur vie à venir : travail, amis, amours, familles. Le problème, c’est que le profil d’Emma ne lui va pas. Pas du tout.

.

.

.

..

libros seguridad informaticaMauv@ise connexion. – Jo Witek, Talents hauts

Je me suis inscrite sur un nouveau tchat. J’ai tapé Marilou. Je trouvais que ce pseudo correspondait bien à la fille que j’avais envie d’être. Plus sexy, plus délurée, plus effrontée aussi. Marilou, une autre moi-même. Une fille qui l’a tout de suite attiré. – Bonjour, Marilou. C’est joli comme prénom. T’as quel âge ? J’ai menti : Seize. Et toi ? – Vingt. Mentait-il lui aussi ? Je ne me suis pas vraiment posé la question, trop heureuse de partager ma tristesse nocturne avec un garçon. J’ai poursuivi. – Je viens de me disputer avec ma mère. Elle refuse que je fasse des photos de mode. – Elle doit être jalouse de ta beauté. – Merci. Je crois que tu as raison. – Je sais de quoi je parle, je suis photographe de mode. – C’est vrai ? – Oui, pour des défilés à Paris et des shooting magazines. On peut la voir quelque part ta jolie frimousse, Marilou ? Voilà. Ça a commencé comme ça.

.

..

libros seguridad informatica273 amis. – Gép, Édith Chambon, Graine d’Ados

La petite Sonia croit que plus on a d’amis sur les réseaux sociaux et plus on grandit vite. 273 amis ! C’est cool ! Jusqu’au jour où Sonia s’aperçoit qu’il vaut mieux tourner deux fois sa souris dans la main avant de tagguer une photo sur Facebook…

.

.

.

.

.

libros seguridad informaticaLa vie sans portable. – Gép, Édith Chambon, Graine d’Ados

La petite Sonia croit que plus on a d’amis sur les réseaux sociaux et plus on grandit vite. 273 amis ! C’est cool ! Jusqu’au jour où Sonia s’aperçoit qu’il vaut mieux tourner deux fois sa souris dans la main avant de tagguer une photo sur Facebook…

.

.

.

.

.

Documentaire

.

libros seguridad informaticaInternet pour les Nuls. – John R. Levine, Carol Baroudi, Margaret Levine Young, First interactive, Pour les nuls…

Vous n’avez aucune prédisposition naturelle pour les nouvelles technologies informatiques ? Tant mieux ! Internet pour les Nulsva répondre à toutes les questions que vous vous posez : qu’est-ce qu’Internet, comment installer mon navigateur, comment me connecter, comment surfer décontracté sur le Web, comment adresser mon courrier électronique (e-mail) à mes correspondants, quelles sont les meilleures ” adresses “, quel fournisseur d’accès choisir, quel type de connexion, câble, ADSL ? Cette nouvelle édition est entièrement mise à jour pour Internet Explorer et Windows 8.1. Au programme : On commence par la sécurité Matériel nécessaire pour surfer sur le Net Découverte du navigateur, l’outil indispensable Partager une connexion Internet Rechercher avec Google Musique et vidéo Acheter et vendre en toute sécurité Télécharger des fichiers Le mail avec Courrier Sécuriser sa connexion avec les outils proposés par Windows 8.1 Les messageries en ligne Le monde des blogs

.

 

seguridad informaticaEnfin, nous vous recommandons de regarder cette bande dessinée réalisée par la commission européenne et destinée à éveiller la conscience des jeunes sur la nécessité de toujours contrôler ses données personnelles sur internet.

.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *