Semaine des Mathématiques au Lycée français Molière

Semaine des Mathématiques au Lycée français Molière

Depuis que l’humanité a développé la capacité de compter et a commencé à explorer les propriétés des numéros, des générations d’esprits curieux ont découverts que les Mathématiques avaient une fin pratique, des applications utiles dans les affaires, l’industrie, la musique, l’histoire, la politique, les sports, la médecine, l’agriculture, l’ingénierie et les sciences naturelles et sociales.

C’est l’esprit de la 4ème édition de la Semaine des Mathématiques, offrir un regard actuel, pratique et attractif.

La semaine commence à une date qui n’a pas été choisie au hasard. Le 14 mars, ou 3,14 selon le calendrier anglo-saxon où le mois passe avant le jour, vient à être la valeur du numéro qui a le plus fasciné et fait couler beaucoup d’encre : le nombre Pi (π ).

Pi (π ) est la seizième lettre de l’alphabet grec et le symbole qui représente le mystère mathématique le plus vieux du monde : la proportion de la circonférence d’un cercle à son diamètre. Peu importe la taille de la circonférence, grande ou petite, la proportion entre sa longitude et son diamètre est toujours la même.

Cette constante mathématique s’emploie non seulement en mathématiques mais aussi en physique et en ingénierie ; elle est aussi vitale pour d’autres sciences et d’autres domaines de la connaissance. Beaucoup de projets ne pourraient pas être achevés, ou très difficilement, sans le nombre Pi (comme en architecture, en ingénierie et en mécanique) étant donné qu’il sert à calculer les longitudes et les espaces.

En 2009, la chambre des représentants des Etats-Unis d’Amérique a décidé la célébration, le 14 mars, du jour Pi. Du 14 au 22 mars on incite les collèges et instituts à réaliser des activités en rapport avec les mathématiques et à encourager les élèves à étudier cette matière.

Au Lycée Français Molière ces jours ont été vécus avec un intérêt tout spécial. Les élèves du primaire et du secondaire ont participé à des ateliers, des concours et des activités qui allient le scientifique et la culture.

Il y a eu des concours de vitesse pour la résolution d’énigmes mathématiques et ceci par niveau du CM2 à la Terminale.

On a présenté le film “Trésor Chimique” réalisé par les élèves de Terminale Carlos Gemmel, Tristán Jimenez et Daniel Perez qui vont concourir au festival des courts métrages scientifiques du lycée français de Barcelone 2015.

En milieu de semaine, 30 élèves ont concouru dans le cadre des Olympiades de Mathématiques, concours académique créé en 2000 par le Ministère de l’éducation nationale français pour susciter l’intérêt des élèves de 1ère du secondaire.

Un total de 74 élèves du CM2 à la Terminal participèrent au concours Kangourou, une compétition qui a commencé en France il y a 15 ans, sous les auspices du Conseil Européen, et à laquelle participent plus de 4 millions d’étudiants originaires de près de 45 pays.

Les ex- élèves du lycée, Pablo Manchón et Pedro Calvo-Sotelo, qui suivent actuellement des études de mathématiques à l’Université Complutense de Madrid, nous ont rendu visite. Ils nous ont raconté leurs impressions sur cette carrière et les raisons pour lesquelles ils l’ont choisie. Ils ont répondu aux nombreuses questions des élèves de 6ème et Terminale et nous ont accordé une interview que vous pouvez lire ici.

Les élèves de 6ème travaillèrent avec le professeur d’Arts Plastiques, M.Perales, pour transformer le brouillon mathématique du Pablo Manchón en Art, utilisant pour cela l’outil Paintnet de retouche d’images. Nous vous en présentons quelques unes ici et nous vous invitons à les voir toutes dans notre tableau de Pinterest.

Ce fut donc une semaine intense, productive qui, grâce aux efforts et à l’enthousiasme des enseignants de cette matière, n’a laissé personne indifférent et a sans doute décidé plus d’un élève à embrasser la carrière de mathématicien.