Pablo et David : petits collectionneurs de gemmes et minéraux

Pablo et David : petits collectionneurs de gemmes et minéraux

Le caractère mythique des pierres a fasciné l’humanité depuis le début des temps connus. La collection des gemmes et minéraux est devenue un des passe-temps favoris des enfants.

Collectionner des minéraux suppose avoir des connaissances basiques pour les reconnaître. Ces informations se recherchent dans les livres et guides où des experts donnent des conseils, en visitant des musées, expositions et boutiques et, enfin bien sur, en faisant des recherches sur internet.

David Bouaziz et Pablo Fanjul, élèves de sixième Montesquieu au Lycée Français Molière, ont commencé presque par hasard à collectionner les gemmes et minéraux. Ils sont très heureux avec ce hobby. Ils ont appris plein de choses et sont fiers des pièces qu’ils possèdent. Nous les avons interviewé pour savoir comment ils ont commencé à s’intéresser aux pierres, à apprendre à les distinguer et les cataloguer et quelles sont déjà leurs connaissances sur leurs propriétés, leur provenance et autres caractères.

David est d’origine marocaine par son père. Il nous raconte qu’au Maroc il y a de très beaux minéraux. A 6 ans, il a commencé à être fasciné par les gemmes et minéraux. Lors d’un voyage au Maroc en famille, il a acheté une pièce difficile à trouver. Il a été attiré par sa forme et sa couleur noire et lorsqu’il l’a retournée il a découvert un intérieur argenté et brillant. Il était fasciné. C’est toujours sa pièce favorite même s’il ne sait pas comment elle s’appelle. Il en a plusieurs et s’est abonné à la revue National Geographic pour élargir ses connaissances et sa collection.

Une autre de ses pierres préférées est l’améthyste. “L’améthyste nous intrigue  jusqu’à ce qu’on l’ouvre et regarde l’intérieur. Elle fait partie à la fois de la catégorie des gemmes et des minéraux. Elle est considérée comme une pierre semi-précieuse”. Il est intarissable sur le sujet : “elle se reconnaît à sa couleur violet et c’est la variété de quartz la plus appréciée. Dans l’histoire elle symbolise la spiritualité. Jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, elle était considérée comme une des principales pierres précieuses, au même niveau que le diamant et le rubis. Il y a des réserves abondantes au Brésil”. 

Pablo ne se rappelle pas quand il a commencé sa collection, mais par contre il se souvient de son premier contact avec une pierre, une améthyste. “J’étais à Londres et je l’ai trouvée dans la rue”.

“Certaines personnes assurent que les pierres ont des pouvoirs” dit David. “Par exemple l’amèthyste : si tu as du mal à dormir, tu la mets sous l’oreiller et les mauvaises pensées s’en vont. J’ai un livre qui s’appelle “La Bible des Verres” et explique les vertus curatives des pierres”. Pablo, lui aussi, croit aux pouvoirs de l’améthyste. “Je ne crois pas qu’elle soit magique, c’est peut être psychologique” dit-il.

David nous a parlé particulièrement d’un de ses minéraux préférés : l’agate. “L’agate n’est pas spécifiquement un gemme mais une variété de quartz. Sa dureté est de 7. Quelque soit sa couleur, elle a des rayures blanches au contact de la porcelaine. Ce gemme se trouve principalement au Brésil et en Uruguay mais aussi en Allemagne, en Inde et à Madagascar”.

Ces deux élèves, qui rêvent d’être un jour des géologues, ont préparé, avec l’aide de leur professeur documentaliste, une exposition à la Médiathèque du Secondaire pour faire découvrir leur collection à leurs camarades. Prochainement ils feront un exposé en classe pour partager toutes leurs connaissances. Ils communiqueront certainement leur enthousiasme !

Voici quelques conseils pour ceux qui veulent commencer une collection de pierres :

  • Étiqueter la pierre pour ne pas oublier les données de base (par exemple le nom et la provenance)
  • Pour faciliter un futur achat, faire une liste des pièces possédées et de celles désirées. Toujours avoir cette liste avec soi.
  • Acquérir une loupe pour examiner les petites pièces et les détails des grandes.
  • Les minéraux de petite taille, ou ceux qui doivent être protégés, doivent être conservés dans des petites boîtes en carton ou en plastique pour éviter la poussière qui affectera plus les pièces mises en vitrine.
  • L’humidité affecte surtout le groupe des halogénures (sels) et les sulfates. Les minéraux métalliques s’oxydent  superficiellement et perdent leur brillant.
  • La chaleur peut provoquer des fissures dans la Fluorine et l’Opale.
  • La lumière obscurcit le cinabre, la proustite et transforme l’orpiment.

 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *