“L’éducation environnementale devrait être un cours à l’école”

“L’éducation environnementale devrait être un cours à l’école”

 

Le vendredi 18 décembre, Cristiane Castilho Ribeiro*, avocate spécialisée en droit environnemental brésilien, est venue dans la classe de son fils, Juan A. de CM2, pour faire un exposé sur le changement climatique.

Avec l’aide de Juan, qui apporta de l’humour et de la fraicheur avec ses réflexions, Mme Castilho aborda le thème de l’environnement en insistant sur la nécessité et l’importance “d’obtenir un changement d’attitude avec des actions concrètes permettant d’impliquer tout le monde”. Pour cela, assura-t-elle,”l’éducation environnementale devrait être un cours à l’école”.

.
Pourquoi est-ce si important d’avoir des cours sur l’environnement dans les écoles ?

Parce que c’est la condition indispensable à un changement d’attitude des individus. L’école est un lieu où nos enfants peuvent accéder à une formation participative pour bâtir un futur sur une planète durable pour leur génération et les générations futures.

Comment peut-on développer une conscience environnementale ?

Cette prise de conscience environnementale est un chemin complexe, interdisciplinaire et transversal, qu’il semble parfois difficile d’intégrer aux autres cours conventionnels de l’école. Pour cette raison, il est nécessaire de mettre en œuvre de nouveaux projets qui nous permettent de transmettre des concepts et des actions positives pro-environnementales, pour que nous avancions dans ce processus de transformation des mentalités.

Un autre facteur clé est l’implication des institutions dans la sensibilisation et la formation de la communauté éducative en éducation environnementale et traitement de l’environnement scolaire. Je crois que ce que l’on fait aujourd’hui de manière volontaire se transformera dans un avenir proche en lois car nos ressources naturelles seront de plus en plus rares.

Par où faut-il commencer ?

Par des pratiques exemplaires comme l’application de la règle des 4 R : Recycler, Réutiliser, Réduire et Rééduquer. Il y a un cinquième R : Respecter et vivre en harmonie avec l’environnement, sans faire de gaspillage de ressources naturelles dans notre vie quotidienne et en prenant conscience qu’elles ne sont pas infinies.

Nous devons construire une nouvelle société, plus consciente et plus responsable. Nous jouons tous un rôle très important (communauté scolaire, environnement familial et sociétal) pour assurer à nos enfants et aux futures générations des conditions de vie saines.

.

* Cristiane Castilho Ribeiro est avocate spécialisée en droit environnemental brésilien, diplômée en gestion de l’environnement de la Deusto Formación. Elle prépare actuellement un Master en Environnement : Dimensions humaines et socioéconomiques à la Complutense de Madrid.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *