Classes d’escrime pour les élèves du Lycée français Molière

Classes d’escrime pour les élèves du Lycée français Molière

.

Les élèves de CE1 au CM2 assistent ces jours ci, comme depuis une dizaine d’années, à des classes d’escrime à l’École Municipale d’Escrime de Villanueva de la Cañada.

Ces ateliers proposés par Pedro Cabezas, professeur du Club d’Escrime de Villanueva de la Cañada, permettent aux enfants de s’initier à des jeux d’opposition originaux qui leur permettent d’acquérir des valeurs essentielles comme la confiance en soi, le respect et la solidarité.

Bien qu’ils ne prennent que deux cours par an, la répétition chaque année leur permet d’acquérir plus que des notions de base.

.

Question de stratégie… en mouvement

Molière définit l’escrime, dans son “Bourgeois gentilhomme”, comme “l’art de toucher sans être touché”. Ses origines remontent au temps de l’invention par l’homme de la première lance et elle a évolué au fil du temps pour se transformer d’abord en jeu puis en sport à la fin du XIXème siècle. L’escrime est une composantes des Jeux Olympiques modernes depuis leur 1ère édition en 1896.

Pedro insiste sur les bénéfices apportés par la pratique de ce sport : “L’escrime développe la coordination et l’équilibre, la mémoire et la concentration, et surtout la volonté”.

“On appelle l’escrime ‘Les échec en mouvement’ car, durant le combat, il faut mémoriser les mouvements de l’adversaire et élaborer une stratégie d’attaque et de défense… C’est la pensée au service de la technique tactique comme aux échecs. La différence c’est, qu’aux échecs, le joueur a tout le temps de réfléchir mais pas à l’escrime. Il faut penser et agir rapidement” nous explique l’instructeur.

Si vous voulez en savoir plus sur les classes à l’École d’Escrime de Villanueva de la Cañada, visitez leur page web.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *