Carnaval, la fête la plus internationale

Carnaval, la fête la plus internationale

Carnaval est revenu. L’avez-vous vu ? Il est passé dans la rue. Ni vu, ni connu. Ni vu, ni connu. Il porte un masque de carton et souffle dans un mirliton. Coiffé d’un chapeau biscornu. Mon petit bonhomme, A quoi joues-tu ?

Le Carnaval le plus grand et le plus célèbre au monde est celui de Rio de Janeiro, avec les luxueux défilés des écoles de samba, avec sa magie incroyable qui captive chaque année des milliers de spectateurs dans le Sambodromo et des millions de téléspectateurs à travers le monde.

Un autre carnaval réputé est celui de Venise qui est célébré depuis le XVIIème siècle, lorsque la noblesse d’alors, déguisée, se cachait derrière des masques pour se mêler au peuple.

D’autres sont connus également : celui d’Oruro en Bolivie (célébration religieuse influencée par la religion catholique au temps de la vice-royauté), celui de Palmas de Gran Canaria (vieux de plus de 5 siècles), celui de Santa Cruz de Tenerife (ville jumelée avec Rio de Janeiro) et, également en Espagne, le carnaval de Cadiz d’intérêt touristique international et connu comme le carnaval “de la rue”.

Les Allemands célèbrent aussi le carnaval à Cologne. Celui de Barranquia est la fête culturelle et folklorique la plus importante de Colombie. Les plus longs sont ceux de Montevidéo en Uruguay (il dure 41 jours) et ceux de Gualeguay et Gualeguaychù à Entre Ríos en Argentine qui vont du premier week-end de janvier au premier week-end de mars. Les carnavals de la Havane et de Santiago de Cuba à Cuba ont eu une très grande réputation internationale pendant l’époque républicaine (1902-1959) et pouvaient se comparer à celui de Rio de Janeiro. Depuis les îles d’Outre-mer jusqu’à Paris, en passant par Nice (le plus réputé), Annecy ou Dunkerque, la France a aussi une tradition de Carnaval qui a de plus en plus d’adeptes.

A une autre échelle, le carnaval est devenu une tradition dans les collèges d’Espagne. Au Lycée Molière, on le célèbre avec enthousiasme. Les professeurs et les élèves choisissent des thèmes qu’ils travaillent pendant des semaines. Des parents participent en dessinant les déguisements et en aidant à l’organisation des défilés et des danses. Chaque année, les déguisements nous surprennent par les couleurs et leur originalité mais cette année, élèves, enseignants et parents se sont surpassés.

Nous avons préparé un reportage photographique pour témoigner de la qualité du carnaval que nous avons vécu au Lycée Molière.

Vive le Carnaval dans tous les pays du monde et spécialement au Lycée Molière!